Comment nous joindre

Association

Alexandra David-Néel
27 avenue du Marechal Juin

04000 Digne les Bains

Téléphone : +33 4 92625968 +33 4 92625968

Actualités

 

La maison

Achetée en 1928 et agrandie au fil des années, c'est dans cette maison qu'Alexandra David-Néel décède le 8 septembre 1969.

 

Alexandra David-Néel, dont le mari Philippe et le fils Yongden sont morts depuis plusieurs années, décide de faire de la Ville de Digne-les-Bains son héritier universel.

 

Dans son testament, Alexandra David-Néel lègue à Marie-Madeleine Peyronnet qui était restée fidèlement avec elle pendant 10 ans, le droit de rester habiter toute sa vie dans la maison.

 

Quelques temps après sa mort, lecteurs, curieux, voyageurs viennent à Digne-les-Bains pour voir les lieux où Alexandra David-Néel a vécu et a écrit une grande partie de son oeuvre.

 

C'est ainsi que Marie-Madeleine Peyronnet va commencer à faire des visites de la maison d'Alexandra David-Néel.

 

Depuis, Samten Dzong, nom donné à la maison par Alexandra David-Néel, est toujours restée ouverte au public.

 

 

Les visites sont uniquement guidées et à heures fixes.

 

Voir les horaires et jours d'ouverture

 

 

 

Exposition Temporaire jusqu'au 30 septembre 2018

 

Très tôt, Alexandra David Néel a su dire non. Ses écrits évoquent de courtes échappées enfantines qui l’emmenèrent au-delà des murs de son jardin, traduisant une précoce volonté d’aller au-delà des limites imposées.

C’est la même quête de liberté qui sera toute sa vie le moteur de son cheminement intellectuel.

Jeune, elle s’engage dans un anarchisme non-violent sur les pas d’Élisée Reclus dont elle adoptera les concepts principaux : le féminisme qui s’incarne à la fois dans l’émancipation des femmes et la liberté des mœurs, l’expérience concrète du monde privilégiée à son étude. Si le choix du bouddhisme dès sa jeunesse (1889-1890) s’inscrit dans le contexte anticlérical et franc-maçon de son temps, il est aussi présent dans son environnement familial.  

Dès sa majorité et tout au long de sa vie, elle luttera pour être libre en assurant son indépendance financière par l’écriture ou le chant lyrique.

De même, son adhésion au précepte bouddhique selon lequel tout n’est qu’illusion lui permettra de combiner tout au long de sa vie le double positionnement apparemment contradictoire mais central dans la construction de son identité et de son parcours : lutte et retrait du monde. 

Une exposition organisée par la Ville de Digne-les-Bains en partenariat avec l’Association Alexandra David-Neel.

Exposition temporaire  : accès libre

                                     du mardi au dimanche 

                                     de 14h à 17h30

Dernière entrée dans la salle 30 minutes avant fermeture.

 

 

Cette exposition est comprise dans la visite guidée.

(Attention la visite guidée se fait sur reservation du fait d'un nombre de place limité. Reservation au 04 92 31 32 38) 

plus d'information sur les visites

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© association alexandra david neel